Droits des femmes

Violences conjugales et intrafamiliales

En cas d’urgence

Police secours : 17
Pompiers : 18
SAMU : 15
Urgence sociale pour une mise à l’abri : 115

Si vous quittez le domicile avec vos enfants pour vous protéger, signalez votre départ au commissariat de police. Vous pouvez également porter plainte ou faire consigner les faits sur le registre de main courante. Tous les commissariats de France ont l’obligation d’enregistrer votre plainte.

Commissariat de Champigny : 7 place Rodin, tél. : 01 45 16 84 00

Vous pouvez également faire constater les violences subies au sein d’un centre municipal de santé (CMS) et demander à un médecin de rédiger un certificat.

La violence au sein du couple est plus répandue qu’on ne le pense et peut revêtir différentes formes : violences psychologiques et physiques, relations sexuelles contraintes, interdiction de voir vos proches, rétention de vos pièces d’identité, cartes de séjours ou moyens de paiement…

Ne croyez pas que la jalousie maladive est une preuve d’amour, ne vous demandez pas si c’est à vous de changer. Ces comportements sont inacceptables, ce sont des délits punis par la loi.

Il n’est jamais trop tard pour sortir d’une situation de violence conjugale.

Un réseau de professionnels est disponible pour vous écouter et vous accompagner gratuitement dans vos démarches.

Prévenir les violences sexistes

Champigny multiplie les actions de prévention (expositions, films, rencontres, théâtre-forum, formation des professionnels) pour combattre les racines sexistes des violences faites aux femmes, notamment à l’occasion de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes,  le 25 novembre.

La Ville est partenaire de « La Mirabal », la course départementale contre les violences faites aux femmes et pour l’égalité, portée par l’association Tremplin 94 Sos Femmes. Elle a lieu le dernier dimanche de novembre au parc départemental du Tremblay.

Site de la course Mirabal

Agir pour l'égalité

Depuis de nombreuses années, la ville conduit différentes actions pour la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.
Elle est signataire depuis 2010 de la Charte Européenne pour l’Egalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale.

Agir dès le plus jeune âge, avec tous les publics

La ville développe une éducation à l’égalité filles-garçons en collaboration étroite avec les structures de la jeunesse et les établissements scolaires. Elle sensibilise par exemple le public et les professionnels aux stéréotypes sexistes à l’œuvre dans les outils de l’enfance et la jeunesse (jouets, littérature jeunesse, télévision, internet, etc.).

Des actions spécifiques en direction des femmes peuvent être organisées pour favoriser  un rattrapage vers plus d’égalité.
La majorité des actions de sensibilisation à l’égalité s’adresse aux femmes et aux hommes.

8 expositions sur l’égalité conçues par la Ville sont aujourd’hui disponibles en prêt pour les porteurs de projet (associations, institutions, Education nationale...).

D’autres outils de sensibilisation sont disponibles sur la plateforme du Centre Hubertine Auclert, centre francilien de ressources pour l’égalité femmes-hommes.

Le 8 mars 

L’histoire des luttes pour les droits des femmes et l’égalité n’est pas linéaire, elle est faite de conquêtes, de défaites et de reconquêtes. La Journée Internationale des droits des femmes du 8 mars constitue pour la Ville un temps fort de réflexions et d’actions avec les agents communaux comme avec les Campinois-e-s.

Tous les deux ans, le 8 mars prend une dimension plus importante lors de la Biennale de l’Egalité femmes-hommes organisée durant un mois.

Contact
Service Prévention, tranquilité publique et droits des femmes
14 rue Louis-Talamoni
Tél. : 01 45 16 41 27